Tous les articles par AECHF

Action sociale

Créé en 2002, le bureau d’aide sociale dispose d’antennes dans chacun des deux locaux de l’association. Il travaille en coordination avec le réseau des organisations locales traitant des problèmes sociaux.

Les assistantes sociales fournissent une assistance socio psychologique (suivi à long terme des cas les plus sérieux, visites auprès des familles) et orientent certains cas vers les institutions et structures spécialisées associatives ou publiques.

Elles travaillent en lien étroit avec les animatrices qui organisent les activités proposées aux enfants. Ceci leur permet d’identifier certains comportements nécessitant un soutien particulier.

 Prévention :

  • Ateliers de sensibilisation (drogue, violence conjugale, mariage précoce, mariage consanguin, etc.…) et groupes de parole principalement destinés aux mères de famille
  • Publication et diffusion de  brochures (handicap, énurésie, accidents domestiques, etc.…)

Aide en nature :

  • Bons permettant l’obtention de produits de première nécessité (vêtements, nourriture)
  • Prise en charge de consultations médicales et d’ordonnances.

Par ailleurs dans le cadre de la prévention contre la violence, des animations régulières sont organisées pour les enfants des familles les plus démunies.

assists

La caricature en Palestine

 Évènement

L’ AECHF et L’ Association LOWNP,  ont le plaisir d’accueillir Baha Boukhari à l’occasion de l’inauguration de l’exposition de ses caricatures au sein de l’Association, avec le concours du Ministère de la Culture Palestinien.

Exposition « Baha Boukhari » le 19 mars 2015 à 13h, suivie à 14h d’un débat:

« La caricature en Palestine »

en présence de Baha Boukhari.


Baha Boukhari est dessinateur de presse depuis 1964 Il travaille notamment au journal Al-Ayyam à Ramallah depuis 1999.

 

En ce moment à l’AECHF

Vernissage

L’AECHF a le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition « Rhetoric from within » de  Majd Abdel Hamid

en présence de l’artiste et du Consulat Général de France à Jérusalem

Samedi 9 mai 2015 à 15h à l’association

Immeuble du Ministère de l’Information, face à l’Université d’Hébron

Voir l’évènement sur Facebook.

pacifier


 

في اطار شهر الفرانكفونية لعام 2015 في فلسطين ينظم النادي الفرانكفوني الخليلي بالتعاون مع القنصلية الفرنسية العامة في القدس مسابقة فيديو تحمل موضوع « فرانكفونيتي ».

يحصل الفائز المصنف « طالب » على فرصة رحلة لغوية الى فرنسا مقدمة من القنصلية الفرنسية العامة في القدس والتعاون التربوي اللغوي. بالإضافة الى رحلة ثقافية لمدة 15 يوما للفائز المصنف « جميع الفئات » مقدمة من جمعية التعاون الثقافي الخليل-فرنسا.

المسابقة مفتوحة للجميع. المطلوب انتاج فيلم قصير باللغة الفرنسية لا يتجاوز ثلاثة دقائق يحمل موضوع الهوية في العالم الفرانكفوني.

أجب بالفرنسية عن طريق فيديو بطريقة مبتكرة على السؤال من أنا في العالم الفرانكفوني وكيف أتخيل الفرانكفونية من ثقافتي وهويتي؟

لا تنسى كتابة جملتين باللغة الفرنسية تحكي قصة فيلمك وإرفاقها مع الفيلم.

سيتم تقييم المشاركين بحسب النوعية الفنية لمشاريعهم بالاضافة لأصالة وأهمية السيناريو مع الموضوع. الجودة التقنية غير حاسمة في تقييم المشروع. يمكنكم انتاج الفيلم سواءا باستخدام كاميرا أو هاتف محمول ذكي. يقدم النادي كل سبت مساعدة لوجيستية لكل الأشخاص الراغبين بالمشاركة بداية من الساعة الحادية عشر في موقع جمعية التعاون الثقافي الخليل-فرنسا مقابل جامعة الخليل.

لا تنسوا التسجيل عن طريق البريد الالكتروني: club.hebron-france@gmail.com

سيتم عرض الأفلام وتوزيع الجوائز يوم السبت 28 آذار\مارس 2015 في جمعية التعاون الثقافي الخليل-فرنسا

كيفية اختيار الفائزين؟

سيكون هناك لجنة تحكيم تقيم نصف المشروع ويترك النصف الآخر للجمهور لتقييمه يوم السبت 28 آذار\مارس

Dans le cadre du mois de la Francophonie, L'AECHF organise son concours vidéo à Hébron, le Consulat Général de France et la coopération éducative et linguistique offre un séjour linguistique en France au gagnanttDans le cadre du mois de la Francophonie, L’ AECHF organise son concours vidéo à Hébron, le Consulat Général de France et la coopération éducative et linguistique offre un séjour linguistique en France au gagnant!

Inscriptions avant le 18 mars au secrétariat de l’ AECHF

Pour plus d’informations:

https://whebron.wordpress.com/concours-video/


صورة بدون عنوان

 Évènement

L’ AECHF et L’ Association LOWNP,  ont le plaisir d’accueillir Baha Boukhari à l’occasion de l’inauguration de l’exposition de ses caricatures au sein de l’Association, avec le concours du Ministère de la Culture Palestinien.

Exposition « Baha Boukhari » le 19 mars 2015 à 13h, suivie à 14h d’un débat:

« La caricature en Palestine »

en présence de Baha Boukhari.

BOUKHARI1Baha Boukhari est dessinateur de presse depuis 1964 Il travaille notamment au journal Al-Ayyam à Ramallah depuis 1999.


EXPOSITION, PRESENT IS ABSENT de Nasrin Abu Baker

prd_7751-630x229

tdg

Activités culturelles

L’association organise des événements culturels avec des partenaires locaux mais bénéficie également -en tant qu’établissement associé au réseau des Instituts Français dans les territoires palestiniens- des tournées d’artistes, d’expositions et de spectacles qu’il élabore.

LOGO_InstitutFrancais

  • Arts visuels : expositions d’artistes français et palestiniens : « Portraits » d’Ibrahim Al Awadi, « Impact of Light and Glass » de Majdal Nateel, Present is Absent de Nasrn Abu Bakr, Amélie Debray,  Alexis Cordesse etc.

 

  • Arts vivants : dans le cadre de la Fête de la Musique nous avons eu le plaisir d’accueillir « Jazzadem » une formation orchestrale de Belfort, Kwal, Setta,  etc. parfois accompagnés de musiciens palestiniens (Collaboration du quintet Hamon Martin avec le groupe Nahawnd), mais aussi des spectacles de clowns (Matapeste)

 

  • Des expositions de vulgarisation scientifique (« La terre entre nos mains » , « L’olivier en Méditerranée ») ainsi que le Festival de la Science en 2014 ont vu la participation de nombreuses écoles du district.

2014-11-29-2157

  • Des rencontres avec des auteurs (Gilles Cauture, Veronique Massenot, Bruno Pilorget et Marc Abel, Baha Boukhari, A. Shamout ) et ateliers d’écriture et de dessin ont également été organisés (Yanne Dimay, Emmanuel Chaunu etc. )

     

  • Cinéma : le Festival du Film Franco-Arabe, organisé tous les ans, a permis la projection de films de réalisateurs palestiniens (« Omar »). Par ailleurs d’autres réalisateurs européens sont venus présenter leur documentaire (« Les Shebabs de Yarmouk » par Axel Salvatori-Sinz). Chaque mois, l’AECHF organise une projection publique gratuite à Hébron, en passant par les grands classiques du cinéma aux nouveautés en avant-première ( « Wanted 18″ de Amer Shomali).
  • Enfin, l’association participe régulièrement, avec des structures locales et des artistes locaux, à l’organisation de divers événements (auteurs d’Haïfa, caricaturiste palestinien etc.)

Enseignement du français

Les cours que nous proposons sont organisés en coopération avec le Centre Culturel Français de Jérusalem :

  • Sessions de 48 heures (6h par semaine).
  • Groupes de différents niveaux, de débutant à avancé.

La méthode utilisée est principalement orientée vers l’apprentissage oral afin de permettre aux apprenants un usage de la langue le plus rapide possible.

Utilisation d’outils divers : vidéo, DVD, Internet .

Les enseignants bénéficient de formations dispensées par le Service de Coopération et d’Action Culturelle du Consulat général de France à Jérusalem.

Nous offrons également des cours de français de spécialité.

L’AECHF est centre d’examens du  DELF/DALF, du TCF et du TEF.


Activités extra pédagogiques

  • Ateliers d’écriture et de conversation, théâtre, musique
  • Projections de films
  • Rencontres avec des francophones.

 P1070180

Séjours culturels

Chaque été l’AECHF organise un séjour de 3 semaines en France réservé aux apprenants de niveau intermédiaire et permettant d’approfondir leur connaissance en langue française. Les étudiants sont accueillis dans des familles françaises avec lesquelles ils partagent leur quotidien.

Agir avec nous

Effectuer un stage

Nous accueillons régulièrement des stagiaires ou volontaires susceptibles de nous aider dans la mise en place d’activités culturelles (expositions, débats) et de participer au programme de tourisme alternatif ainsi qu’à certaines tâches administratives et logistiques.

Nous accueillons régulièrement des stagiaires ou volontaires susceptibles de nous aider dans la mise en place d’activités culturelles (expositions, débats) et de participer au programme de tourisme alternatif ainsi qu’à certaines tâches administratives et logistiques.

Nos anciens volontaires témoignent…
« J’ai eu la chance de travailler sur plusieurs projets passionnants pendant mes quatre mois passés à l’association, notamment sur le programme de tourisme alternatif (incluant une brève expérience fascinante en tant que guide!) et l’organisation d’un concours de plaidoiries. Entre les moments passés à échanger avec les étudiants apprenant le français et l’énergie débordante d’une équipe généreuse dont les idées fusent, Hébron est une ville qui surprend toujours où l’hospitalité n’a pas d’égal. A découvrir! Ahlan wa Sahlan (« vous êtes les bienvenus ») comme on dit ici! » Sarah Nardone
« Mon stage à l’AECHF a été l’occasion de travailler au coeur des processus associatifs de développement de projets de sensibilisation et de valorisation du patrimoine, et d’en appréhender tous les rouages : depuis les demandes de subvention aux comptes rendus de l’année écoulée, en passant par la prospection sur le terrain, des sites patrimoniaux aux projets dans les écoles, avec la belle surprise cette année de la publication par l’association d’un guide inédit sur Hébron et ses alentours.
Tout ceci encadré par une équipe soudée et volontaire, qui fait un travail remarquable ! » Aline Charron
« Mon expérience au sein de l’association a été enrichissante à tous points de vue. Les nombreuses activités de l’association m’ont donné l’occasion d’aborder un champ professionnel très large. La diversité des interlocuteurs a été une richesse supplémentaire. Humainement, le fait d’appartenir d’emblée à une équipe autorisait une liberté et une autonomie exceptionnelles. Ce stage m’a profondément marqué tant l’aspect humain et professionnel étaient emprunts de qualité et d’exigence. » Aline Pesesse

Recherche de partenariat

Vous pouvez aussi nous aider à distance dans nos recherches de partenariat sur des projets à venir.

Accueillir des étudiants palestiniens pendant l’été

Nous recherchons des familles d’accueil en France pour héberger et faire découvrir la vie quotidienne et la culture à certains de nos étudiants. Ces séjours sont aussi destinés à améliorer le niveau de langue des étudiants. Ils durent 3 semaines en général au mois de juillet.

Si vous êtes partants, contactez nous avant le mois d’avril.

 AECHF : 00972 2 2224811

L’AECHF fonctionne grâce à des subventions et dons d’ONG, de collectivités territoriales, du Consulat général de France à Jérusalem et de particuliers.

Notre budget étant en constante évolution et les subvention irrégulières, nous recherchons de nouvelles sources de financement.

Pour nous aider, vous pouvez adresser vos dons à:

Association d’Echanges Culturels Hébron-France

Quds Bank
ACCOUNT No : 101200

SWIFT : IRVTUS3N 
IBAN EURO: PS 57 ALDN 047201012000430010000
IBAN $: PS 90 ALDN 0472 01012000020010000
IBAN NIS: PS 72 ALDN 0472 01012000 4200 10000 

Hébron

La ville d’Hébron est située à 35 km au sud de Jérusalem et à 1012 m d’altitude. Elle est le principal centre urbain de la Rive occidentale du Jourdain.

Elle se trouve au croisement des routes historiques de Jérusalem vers l’Egypte et la péninsule arabique et de la Mer morte au littoral méditerranéen.

Considérée comme l’une des plus anciennes villes du monde, elle est renommée depuis des siècles pour son raisin, ses ateliers de verre soufflé et de céramique peinte, ses carrières de pierre et de marbre, le travail du cuir et plus encore par son principal monument – le Haram al-Ibrahimi/Tombeau des Patriarches –  lieu saint des 3 religions monothéistes.

La ville compte aujourd’hui plus de 200.000 habitants et le district environ 700.000.

Trois universités sont présentes, regroupant  environ  25.000 étudiants : l’Université d’Hébron, l’Université Polytechnique et l’Université ouverte al-Quds.

Depuis janvier 1997, 80% de la ville sont passés sous autorité palestinienne (zone H1) tandis que 20% restent sous contrôle israélien (H2, comprenant la vieille ville et ses environs et le Tombeau des Patriarches).

Un peu d’histoire…

L’histoire d’Hébron est marquée par des périodes de faste et de prospérité mais également des périodes de troubles et d’invasions ayant entrainé de nombreuses destructions. Chaque période a laissé une empreinte dans la ville telle qu’elle nous apparait aujourd’hui.

Environ 3500 avant J.C. (âge du Bronze ancien): Première implantation humaine attestée sur la colline de TellRumeida à l’ouest de la vieille ville.

Au Bronze moyen (env. 2200 av. J.-C.): Présence d’une Cité-Etat fortifiée cananéenne

Environ 2000 avant J.C. : Selon la tradition biblique, Abraham aurait fait ensevelir sa femme Sara dans la grotte, connue sous le nom de Mackpéla ou lui-même puis Isaac, Jacob, Rébecca et Léa seraient également enterrés.

1000 avant J.C. : Selon la tradition biblique, David y fut sacré roi et régna 7 ans.

587 av. J.-C. Conquête babylonienne, 537 av. J.C. Conquête perse.

167 av. J.-C. Judas Maccabaeus puis son neveu John Hyrcanus prirent la ville.

28 avant J.C. (période romaine): Hérode fit construire l’enceinte actuelle du Haram al-Ibrahimi/Tombeau des Patriarches. Une autre enceinte sacrée fut élevée autour du lieu considéré comme étant le site biblique de Mambré (le chêne d’Abraham) au nord de la ville.

66-73 et 132-135 ap. J.C. : La ville fut détruite par les Romains en représailles aux deux révoltes juives.

Période byzantine : construction probable d’une l’église à l’emplacement du sanctuaire saint. Edification d’une église byzantine à Mambré. La plupart des monuments chrétiens furent détruits en 614, durant la guerre entre Perses et Byzantins.

7ème siècle : Arrivée de l’Islam. Transformation du lieu saint en mosquée. Les habitants désertèrent Tell Rumeida et vinrent s’installer près du Haram al-Ibrahimi qui devint le point d’ancrage de la ville.

1099 :Prise de la ville par les Croisés. La mosquée fut convertie en église. Celle-ci, ainsi que la ville, portèrent le nom de Saint Abraham.

Début 12ème siècle : Construction de la citadelle adjacente (Qa’alah).

1119 :un événement important aurait eu lieu : l’accès à l’intérieur de la grotte sacrée et la découverte de corps attribués par  certains aux Patriarches

1168 : Hébron devint un évêché auquel fut subordonné le couvent des Croisés d’EinGedi.

1187 :Prise de la ville par Salah al-Din, l’église fut à nouveau transformée en mosquée. Le minbar de bois qui se trouvait à Ascalon, et qui fut fabriqué en 1091, fut transporté à Hébron.

1227 : Hébron et une grande partie de la Palestine méridionale revinrent à l’Egypte ayyoubide.

1250-1517 – PERIODE MAMELOUKE.

Hébron devint florissante et fut un centre soufi important, elle connut son « âge d’or ». Hébron va se doter de mosquées, écoles, lieux de méditation, hôtelleries, caravansérails, etc., témoignages d’un renouveau scientifique et économique.

1266 :sous le règne du sultan Baybars : ordonnance interdisant aux Chrétiens et aux Juifs d’entrer dans le sanctuaire alors que jusqu’à ce jour cela était possible moyennant une certaine somme d’argent.

1268 : le sultan Baybars fit faire d’importantes réparations et alloua de riches dotations au Haram.

1332 : Les murs de la mosquée furent recouverts de marbre sur ordre du sultan mamelouke El-Malek en-Nâser Mohammed.

_MG_5100

1517-1917 – PERIODE OTTOMANE

15ème siècle : L’empire ottoman encouragea les Juifs d’Espagne à s’installer à Hébron. Ces derniers introduisirent l’artisanat de la verrerie et du cuir.

1517 : Les Ottomans occupèrent Hébron.les nouvelles constructions étaient essentiellement des bâtiments résidentiels, les bâtiments publics et religieux de la période antérieure étant entretenus. La ville d’Hébron se développa en périphérie du tissu urbain mamelouke, dans les quartiers anciens, des étages supérieurs furent ajoutés aux bâtiments déjà existants.

Fin 18ème siècle : Hébron constitua l’un des centres commerciaux les plus importants de la Palestine : les caravanes d’Egypte préférantla route intérieure par le Sinaï et Beeres Saba plutôt que la route côtière.

19ème siècle : Développement des savonneries, peausseries, filatures de coton.

1831-1840 : Occupation par Ibrahim Pacha, fils de Mohammed Ali, gouverneur d’Egypte.

1834 : Révolte d’Hébron assiégée par les Egyptiens. La citadelle fut détruite.

1837 et 1927 : Tremblements de terre.

1840 : Assassinat du gouverneur égyptien par Abd al-Rahman Ibn Amro qui se proclama à son tour gouverneur.

1846 : Plusieurs parties de la ville furent détruites et pillées par les Ottomans lancés à la poursuite d’A. Amro qui refusa de se soumettre.

HISTOIRE CONTEMPORAINE

1917 : Conquête britannique.

1922 : Hébron devint le chef-lieu d’un sous-district. La population était d’environ 12000 habitants. Communauté juive d’environ 1000 personnes.

1929 : Emeutes à Jérusalem en réaction aux tentatives de mouvements sionistes de modifier le statu quo relatif à l’accès au Mur des Lamentations (Al Buraq). 67 Juifs furent tués à Hébron, selon des sources israéliennes des centaines d’autres furent protégés par la population palestinienne.

1948-1949 : Hébron fut sous contrôle égyptien.

1950-1967 : Hébron et le reste de la Rive occidentale du Jourdain furent sous contrôle jordanien. Destruction de nombreux bâtiments datant de la période mamelouke pour agrandir la place à l’est du sanctuaire.

1967 : Occupation de la Rive occidentale par Israël.

1969 : Premières colonies israéliennes aux environs d’Hébron. De nombreux bâtiments anciens furent  également détruits par les israéliens près du sanctuaire pour agrandir l’esplanade et créer un accès entre la colonie de KiriatArba et le sanctuaire saint.

A partir de 1976 : Implantation de colons israéliens au centre d’Hébron.

1994 : Un colon de KyriatArba, Baruch Goldstein, pénétra dans la Mosquée d’Abraham durant la prière (période de Ramadan et Pourim) et tira sur la foule : 29 Palestiniens furent tués et près de 200 blessés.

1997 : Accord sur le redéploiement de l’armée israélienne à Hébron. La ville est divisée en deux parties, H1 sous autorité palestinienne, H2 sous contrôle militaire israélien.

Depuis 2000 :une partie de la vieille ville (dont la rue des martyres, ancienne rue principale) est interdite d’accès aux Palestiniens. En 2009, on dénombre plus de 1000 logements abandonnés et 1900 magasins fermés pour des raisons économiques ou par décision de l’armée israélienne.

P1000996

Aujourd’hui dans la vieille ville, il existe 5 colonies israéliennes comprenant 500 colons protégés par près de 2000 soldats.

À propos

L’ Association d’Échanges Culturels Hébron France est une association palestinienne non gouvernementale, créée en 1997 à l’initiative de Français et francophones résidant à Hébron.

Nos objectifs
  • promouvoir les échanges et le dialogue interculturel
  • développer la francophonie
  • promouvoir la découverte du patrimoine et sensibiliser à la réalité du quotidien à Hébron
  • soutenir les habitants de la zone H2 et en particulier les enfants
Nos activités
  • activités culturelles : expositions, concerts, débats, rencontres avec auteurs locaux et étrangers
  • enseignement du français et activités extra-pédagogiques : séjours en france, club francophone
  • aide sociale : assistance socio-psychologique, prévention et orientation, aides d’urgence en nature
  • activités pour enfants : ludothèque et biliothèque, activités manuelles, camps d’été, soutien scolaire, sensibilisation au patrimoine et à l’environnement
  • tourisme alternatif : visites d’Hébron et des environs, notamment de sites archéologiques, publication d’un guide touristique et de cartes postales, hébergement en familles d’accueil.
Quelques-uns de nos partenaires 

Institut Français Jérusalem

Consulat général de France à Jérusalem

Association France-Palestine Solidarité

CCFD-Terre Solidaire